Articles : CHARLOTTE ELLIS, créatrice de contenu

La marche a changé la vie de Zahrah Mamood — et avec elle, la perception de la marche elle-même. Aujourd’hui, l’autoproclamée « Hillwalking Hijabi » rejoint ECCO pour tester la nouvelle saison ECCO BIOM 2.0 W.

« J’ai deux amis qui sont de grands marcheurs et ils ont insisté sur le fait que j’avais besoin d’aller dehors », se souvient Zahrah. 

Zahrah avait 24 ans et vivait à Glasgow — une ville dont les rues les plus étroites offrent toujours une vue sur les pentes cristallines des collines et des montagnes environnantes. Pourtant, elle avait toujours pensé que les promenades à la campagne étaient réservées aux « autres ». Elle n’a jamais fait d’exercice et ne pensait pas pouvoir atteindre le sommet d’une colline. Mais ce jour-là, ses amis l’ont fait changer d’avis. 

« Ils m’ont emmenée au Ben Lomond, une montagne à environ 40 km de Glasgow », raconte Zahrah. « C’était ma première expérience de marche en montagne et ma première "grande colline". C’était aussi ma première expérience d’exercice physique intentionnel! » 

Elle a ressenti le changement presque instantanément — physiquement et mentalement. « Quand j’ai réalisé à quel point je me sentais mieux lorsque je prenais le temps de marcher, j’ai su que c’était quelque chose que je devais intégrer dans ma vie régulièrement », dit-elle. « Il ne fait aucun doute que la marche et le fait de sortir dans la nature m’ont aidée à gérer mon anxiété et à réussir mes examens. » 

C’était comme si une porte venait de s'ouvrir. Zahrah s’est inscrite à une marche en côte de 37 km pour l’association Brain Tumour Charity avec ses deux « amies marcheuses », Pamela et Fiona. 

 

Bien que l’entraînement ait été difficile, le sentiment d’exaltation à la fin de la marche a rendu Zahrah accro : « Mes amis sont vraiment en forme. Au début, je pensais que je n’étais pas assez en forme pour marcher, que c’était leur truc. Mais je suis la preuve que la marche est vraiment accessible et que lorsqu’on y met du sien, on est capable d'accomplir des choses incroyables. »

Même lorsqu’elle n’a pas de défi de 37 km en vue, la native de Glasgow, âgée de 31 ans, consacre une journée, chaque fin de semaine, à la randonnée en montagne. « C’est bien de faire quelque chose d’égoïste », confie-t-elle. « Quelque chose pour toi tout seul. Et la marche en montagne m’a changée. Avant, j’étais anxieuse et je m’énervais assez vite, mais prendre du temps pour moi et être dans la nature me permet de relativiser les choses. »

Zahrah attribue cette amélioration de sa santé mentale et de son approche de la vie à l’expérience du monde naturel qu’offre la marche. 

 

« L’exercice physique est bon pour vous, mais la beauté de la nature — la beauté brute, non filtrée et intacte — vous aide à vraiment vous connecter à votre environnement et à réfléchir à votre vie. »

Sur le plan culturel, le parcours personnel de Zahrah ouvre également des portes à d’autres personnes. 

En tant que femme musulmane d’origine sud-asiatique portant un hijab dans les collines écossaises, Zahrah est très consciente d’être une randonneuse en minorité. Elle ne se considère pas comme une pionnière, mais elle espère qu’en étant visible, elle encouragera d’autres femmes à faire l’expérience de l’exaltation pure et simple et des bienfaits physiques et mentaux de la randonnée en montagne. 

« Je n’avais pas vu de marcheurs qui me ressemblaient », dit-elle. « Tu sais, quelqu'un portant un hijab. Ensuite, ma sœur a commencé à m’appeler "la Hillwalking Hijabi" — et c’est resté! ». Ce nom est devenu l’identifiant Instagram de Zahrah, qui publie des photos de chaque promenade. « Je couvre mes cheveux pour des raisons religieuses, mais je n’ai jamais laissé cela m’empêcher de poursuivre ce que je veux », avance-t-elle. 

Il y a tellement de gens, surtout dans les villes, qui pensent encore que la marche est quelque chose « pour les autres ». C’est quelque chose que Zahrah veut changer. 

« Le but principal de partager mes promenades et mes expériences en plein air est de montrer aux autres qu’ils peuvent le faire aussi », explique-t-elle. « Si vous ne marchez pas ou si vous n’avez pas d’amis qui marchent, vous ne savez vraiment pas par où commencer. Quelles sont les collines où vous devez vous rendre? Où devez-vous vous stationner? Les sentiers seront-ils sûrs? La signalisation est-elle bonne? Comment vous préparer, ou que devez-vous emporter avec vous? On me pose beaucoup de questions et je réponds toujours. Maintenant, on me pose aussi beaucoup de questions sur la marche avec le bébé. » 



« Si vous ne voyez pas de personnes comme vous représentées en plein air, alors vous allez penser que ce n’est pas pour vous ». 



Zahrah, son mari et leur fils, Harris, s’apprêtent à faire des randonnées plus sérieuses en s’attaquant à certains des Munros de l’Écosse — des montagnes de plus de 914 m (3 000 pi) de haut — plus tard cette année. « Nous n’avons pas encore fait de grandes randonnées en montagne car je me remets de mon accouchement », déclare-t-elle. 

« Maintenant que les jours sont plus clairs et plus longs, c’est le moment idéal pour être dehors. On avait l’habitude de commencer très tôt. Maintenant, nous nous déplaçons légèrement plus tard, autour de l'horaire du bébé. Nous planifions toujours les endroits où nous allons marcher en fonction des prévisions météorologiques — il se peut que nous fassions deux heures de route et peut-être six heures de marche, alors nous emportons des dîners et des collations, beaucoup d’eau, plusieurs couches de vêtements, de la crème solaire et des vêtements imperméables ». 

Il est important d’y aller préparé, insiste-t-elle — pas seulement pour la sécurité, mais parce que cela vous libère de tout souci. « Dans la plupart des cas, il n’y a pas de service téléphonique, mais c’est parfait car je ne suis jamais sur mon téléphone pendant une promenade. C’est le moment d’être présent », avoue-t-elle. « Nous prenons un appareil Garmin qui nous permet de contacter les services d’urgence, mais nous n’en avons jamais eu besoin. Nous marchons également avec un abri temporaire au cas où nous serions pris! » 

ZAHRAH PARLE DES RANDONNÉES EN MONTAGNE AVEC LES ECCO BIOM 2.0 W

« Ma tante est une grande admiratrice des chaussures ECCO et en a une paire pour chaque activité, qu’il s’agisse de se promener en ville ou d’être plus active, alors j’étais vraiment intriguée de les essayer moi-même. Elles sont si incroyablement légères que je pensais qu’elles ne pourraient pas me donner l’adhérence ou le soutien que mes bottes de marche habituelles offrent. Mais elles l’ont fait! » 

 

« L’adhérence au terrain était brillante. Elles étaient aussi comme une seconde peau dès que je les ai enfilées. Il faut généralement du temps pour s’habituer à une nouvelle paire de bottes de marche, et il faut d’abord les porter dans la maison pendant un certain temps. Avec les ECCO BIOM 2.0 W, je les ai simplement enfilées et je suis sortie. J’étais à l’aise, en sécurité et mes pieds sont restés secs toute la journée — malgré le fait que le début de la marche était marécageux et que la pente était raide à la descente, je n’ai pas glissé. » 

LES COLLINES DE ZAHRAH

La plupart des promeneurs rencontrent des collines lors de leurs randonnées. Mais les randonneurs ont pour objectif spécifique de se rendre au sommet des pics nommés, souvent pour constituer leur « collection ». Les collines phares sont les sommets écossais, les Munros, nommés d’après Sir Hugh Munro, mais il existe de nombreux sommets moins élevés qui sont tout aussi intéressants.

La promenade préférée de Zahrah est celle de Ben Vrackie, Perthshire, avec la ville de Pitlochry à ses pieds. « Chaque fois que j’ai fait une randonnée dans cette région, j’ai été stupéfaite par la beauté du paysage », déclare-t-elle. « Il y a tellement d’aspects à cette marche. Vous vous enfoncez dans la forêt, puis dans la lande ouverte, et vous passez le pittoresque Loch a’ Choire — et lorsque vous atteignez le sommet du Ben Vrackie, vous pouvez voir à des kilomètres. »

Photographies : Andrew Cawley, Alamy, Gary Ellis/Unsplash, iStock, Adobe iStock  

Commencez votre parcours à pied avec la collection de chaussures et de bottes de marche ECCO, confectionnée par des experts.

ECCO BIOM 2.1 X COUNTRY W LOW
ECCO BIOM 2.1 X COUNTRY W LOW
179,99 C$ 240,00 C$
Ajouter au panier
ECCO BIOM 2.1 X COUNTRY
ECCO BIOM 2.1 X COUNTRY
169,99 C$ 220,00 C$
Ajouter au panier
ECCO Exohike GTX mi-hauteur pour femmes
ECCO Exohike GTX mi-hauteur pour femmes
N/A
Ajouter au panier

Vous pourriez aussi aimer